HexoSkin_5V8A2876_cb

Hexoskin : l’ultime objet connecté fabriqué à Montréal

by • janvier 23, 2014 • MontréalCommentaires fermés1101

Les objets connectés, c’est le nouveau truc à la mode ces jours-ci. Qu’on parle de montres, réfrigérateurs, lunettes ou même d’un collier pour localiser  son chat, ça frôle parfois le ridicule, selon ce site. Mais, au-delà de la simple tendance, une entreprise de Montréal pense qu’il s’agit d’une branche à prendre très au sérieux. Hexoskin a développé et lancé un chandail connecté qui permet de connaître en temps réel diverses données biométriques.

HexoSkin_5V8A2970_cb

Ça n’a rien d’un jeu, selon le président Pierre-Alexandre Fournier qui développe cette technologie depuis 2006, soit bien avant les Nike et autres entreprises qui se sont jointes à la fête. « La précision des capteurs permet à notre chandail de dresser un portrait juste des activités de votre corps de façon tout à fait passive. Dans un futur proche, cette technologie va permettre de favoriser une santé plus préventive », explique-t-il avant de soulever sa chemise pour nous montrer son chandail Hexoskin en dessous.

HexoSkin_5V8A2860_cb HexoSkin_5V8A2874_cb

« Prenez, par exemple, une voiture avec ses dizaines de capteurs. Elle nous indique quand changer l’huile, quand faire le plein ou quand le moteur surchauffe. Ça nous permet d’aller au garage bien avant que la voiture ne fonctionne plus. Pourquoi est-ce qu’on attend alors que notre corps, lui, soit réellement brisé pour le conduire à l’hôpital? » Intéressant.

La jeune entreprise a engagé des développeurs qui ont mis sur pied les algorithmes et logiciels permettant de traiter ces données en temps réel pour les afficher dans une application mobile ou dans un tableau de bord Web.

HexoSkin_5V8A2989_cb

« Nous préparons aussi une mission de 4 personnes en Antarctique pour tester notre nouvelle génération de chandail », nous annonce-t-il juste avant de nous demander de ne pas trop prendre son laboratoire en photo. On imagine que le secret industriel n’a pas de prix. « Nous planifions aussi un voyage dans la Station spatiale internationale pour 2016. » Sky’s the limit.

HexoSkin_5V8A2944_cb

C’est bien de regarder en l’air. Mais d’un point de vue plus concret, Hexoskin aide déjà des entraîneurs sportifs à rester connectés avec leurs athlètes, même à des milliers de kilomètres de distance, réduisant ainsi de beaucoup les frais de déplacement. « Plutôt que de faire des tests en milieu artificiel dans des gyms ou des labos, les athlètes peuvent maintenant se contenter de s’entraîner sur le terrain et laisser la technologie s’occuper du reste. »

Plus de détails sur l’achat des chandails sur le site Web d’Hexoskin. Vers l’infini et plus loin encore!

HexoSkin_5V8A2928_cb

Pin It

Related Posts

Comments are closed.