Provender_5V8A8074_cb

La jeune entreprise Provender veut placer les fermiers et les chefs à la même table

by • janvier 11, 2014 • MontréalCommentaires fermés3678

Provender_5V8A8082_cb

C’est un jeune entrepreneur enthousiaste et bien rasé qui nous accueille. Caithrin Rintoul, âgé de 27 ans, est le président de la jeune entreprise Provender. En gros, lui et son équipe cherchent à réparer le système d’approvisionnement en aliments pour les restaurants.

« D’un côté, la plupart des restaurants ont envie de plus de fraîcheur et de diversité, surtout en ce qui concerne les aliments de saison. De l’autre, des centaines de fermes produisent des aliments exceptionnels et frais. Le problème, en ce moment, c’est que les fermiers doivent passer par les grossistes de l’alimentation, ce qui ralentit le processus d’achat. »

Provender_5V8A8087_cb

C’est là qu’intervient Provender. Le site Web de l’entreprise sert de plateforme aux chefs des restaurants et aux fermiers qui s’y retrouvent. Il permet, entre autres choses, aux restaurants de passer des commandes avant même que les aliments soient récoltés, ce qui optimise grandement tout le processus.

« On travaille avec plus d’une trentaine de chefs de Montréal, de petits restaurants comme La Dinette Triple Crown dans le Mile-End jusqu’au fameux restaurant Le Toqué. »

En même temps, Provender s’active à nouer des liens étroits avec les producteurs fermiers.

« Notre équipe est vraiment passionnée des récoltes et des aliments. On ajoute constamment de nouveaux producteurs à notre liste. Mais si je devais choisir mon favori, ce serait les Jardins de la Montagne, puisqu’il produit plus de 200 sortes de tomates et que je raffole des tomates! »

Provender_5V8A8098_cb

Provender_5V8A8101_cb

C’est intéressant de voir des entreprises de technologie régler des problèmes du monde réel. La jeune pousse espère bousculer le système de distribution traditionnel et attirer l’attention des restaurants comme des fermiers pour qu’ils essaient son nouveau système en apportant notamment une dimension plus humaine à leurs transactions : on souhaite ramener la restauration et son approvisionnement à une échelle plus locale.

« Si Google organise l’information et que Facebook organise les gens, pourquoi est-ce qu’on ne s’occuperait pas des aliments? »

Apprenez-en plus sur Provender en visitant son site Web.

Provender_5V8A8114_cb

Pin It

Related Posts

Comments are closed.