LNDMRK_5V8A3195

LNDMRK : faire éclater le mur entre l’art et les entreprises

by • février 13, 2014 • MontréalCommentaires fermés2477

Tous les gens qui travaillent chez LNDMRK étaient beaucoup trop gentils. C’était louche. La petite entreprise qui a pignon sur le boulevard Saint-Laurent s’est donnée pour mission de faire le lien entre les artistes et les entreprises. Un peu comme une agence de mannequins, elle va représenter les artistes et leur faire profiter d’occasions uniques et de collaborations avec des marques.

LNDMRK_5V8A3073

« Les artistes sont des artistes. Certains sont un peu farouches. Ce ne sont pas toujours des experts pour se vendre ou pour gérer leur présence dans les réseaux sociaux », nous explique André Bathalon, un des fondateurs. « On les aide donc avec la business« . C’est pour ça qu’ils sont si gentils chez LNDMRK.

LNDMRK_5V8A3082

« Le but, c’est de valoriser le client tout en faisant la promotion de l’artiste », continue André. « C’est un win-win. Les entreprises qui nous approchent s’attendent à quelque chose d’éclaté, elles sont d’accord pour qu’on joue avec leur marque, leur logo, leur univers. » En compagnie de ses acolytes, nous sortons prendre l’air pour aller, justement, admirer une murale rendue possible par Rogers.

LNDMRK_5V8A3148

 

LNDMRK_5V8A3128

Ces murales ont été créés l’été dernier dans le cadre du festival d’art MURAL sur le boulevard Saint-Laurent, un festival mis sur pied par LNDMRK. Encore aujourd’hui, toutes ces pièces géantes en bordure de La Main peuvent êtres admirées en suivant le parcours accessible ici. C’est un véritable tour de force pour la jeune entreprise qui a su habilement négocier l’utilisation des murs avec les propriétaires de bâtiments qui se sont prêtés au jeu. « Au début, c’est pas tous les propriétaire qui comprennent la valeur ajoutée. Mais quand on voit ce que ça donne… ».

LNDMRK_5V8A3157

LNDMRK_5V8A3172

André Bathalon, Alexis Froissart, Nicolas Munn Rico et Yan Cordeau devant une murale d’Escif, un artiste d’Espagne.

De retour dans leurs bureaux, nous remarquons que beaucoup de gens débarquent tranquillement à l’improviste. « Ça, c’est les fameux vendredis après-midi, les amis passent pour l’apéro. On a même pas besoin de les appeler », nous explique Yan Cordeau, cofondateur. « Va falloir que vous reveniez un de ces quatre! » Encore des gentillesses.

LNDMRK est constamment à la recherche de marques et d’entreprises qui s’intéressent à l’art. Alors, n’hésitez pas à les contacter, ils sont super gentils.

LNDMRK_5V8A3120

 

Pin It

Related Posts

Comments are closed.